Berthin à Maurice

02/03/2017

Berthin à Maurice – L’île Maurice, son soleil, ses superbes plages et son rugby ! En effet Maurice compte un grand vivier de rugbymen, pour la majorité locaux mais quelques étrangers ont également tenté leur chance sur l’île. Berthin pour sa part s’y est rendu pour une évaluation et une mise au point avant l’Assemblée Générale élective de la fédération, le 7 Mars.

Beaucoup de changements sont à prévoir, tant sur le plan de la gouvernance, que de l’administration ou des finances. Berthin a donc souhaité assurer un suivi avec la fédération. Pour développer et pérenniser la pratique du rugby, rien de mieux que le programme Get Into Rugby.

Le ministère des Sports a divisé l’île en 4 zones sportives : Nord, Est, Ouest, Sud. Accompagné du coordinateur GIR de la fédération, Patrice François, Berthin a pu visiter les différentes infrastructures mises à la disposition des enfants mais également négocier l’apprentissage du rugby dans certaines écoles publiques. Résultat plus que prometteur puisque seul un établissement sur 9 n’a pas souhaité se familiariser avec le ballon ovale. L’avantage de Maurice ce sont ces écoles sur équipées, aux infrastructures dignes de l’Afrique du Sud qui n’étaient à ce jour malheureusement pas utilisées !

En plus du projet Get Into Rugby, notre Officier de Développement a du enfiler sa casquette de formateur. Une formation d’entraîneur de rugby à VII de niveau 2 fut organisée pour 8 stagiaires dont 3 filles et 2 professeur d’EPS. L’un des entraîneurs nationaux en a également profité pour passer son diplôme d’entraîneur de rugby à XV de niveau 2.

Notre ancien entraîneur de l’équipe des Makis en a également profité pour retrouver les terrains de rugby, le temps de quelques entraînements. Berthin est en effet aller observer les entraîneurs et leurs joueurs U12,U14,U16 et U18 ainsi que les seniors filles et garçons.

L’occasion était également parfaite pour aller voir la préparation des équipes nationales U18 et les femmes à VII avant le tournoi AROI qui aura lieu à Madagascar en mars.

D’un point de vue administratif, Maurice a encore du chemin à faire mais se trouve tout de même en très bonne voie. Alors que la fédération n’a pas encore de DTN, tout le monde attend avec impatience l’Assemblée élective qui devrait apporter du changement. Les plans opérationnel et stratégique devront être revu et les efforts multipliés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.